■ Référent Accompagnateur de fin de vie

 

» 1ère formation nationale de « référent accompagnateur de fin de vie »

Mise en place depuis 2013 à l’IFPS (Institut de Formation Pharmacie-Santé) cette formation a été conçue par Catherine VILLEPREUX et mise en place  avec l’aide et le soutien du Centre de Lutte Contre le Cancer de Nice.

Un « référent accompagnateur de fin de vie » est avant tout un professionnel, qui sera une personne « ressource » dans l’accompagnement des personnes en fin de vie, des familles et de l’équipe. Il se forme à une spécialisation de la prise en charge de personnes en fin de vie, dans une approche globale.
– Au domicile ou en EHPAD , il est un lien avec les équipes mobiles de soins palliatifs, les réseaux de soins palliatifs, les représentants du culte, les psychologues ou bien peut devenir un référent au sein de l’institution où il travaille.

– Des groupes sont actifs actuellement (8 à Saint Laurent du Var (06) et 2 à Marseille (13) et Bordeaux (33) depuis novembre 2017). D’autres débuteront en 2018 :

  • Nîmes : 9 Avril 2018
  • Perpignan : 14 Mai 2018
  • Montpellier : 4  juin 2018
  • Langogne en LOZERE : 19 septembre 2018
  • Rodez : octobre 2018 (le calendrier reste à finaliser)
  • Toulouse : Novembre 2018  (le calendrier reste à finaliser)

– Cette formation est ouverte à tous les professionnels du sanitaire (hôpitaux), du médico-social (maison de retraite, structures pour le handicap et le social) et du domicile qui interviennent sur la fin de vie. Elle met l’accent sur le « prendre soin » de la personne dans sa globalité.

– Cette formation certifiée (diplômante) par la Commission Nationale des Certifications Professionnelles (CNCP)  est reconnue aujourd’hui par des médecins, notamment des centres de lutte contre le cancer de Nice ou l’ARS PACAC, comme formation innovante, apportant une autre façon de prendre en charge la fin de vie. Le cursus de formation est de 217 heures, sur 10 mois, à raison de 3 jours consécutifs par mois. Il est possible d’envisager de développer et d’accentuer certains modules sur la prise en charge de l’enfant.

– Les retours des professionnels et des structures sont très positifs sur le changement de posture des professionnels du soin et sur leur approche de la fin de vie.

– Cette formation permet à ceux qui se positionnement professionnellement sur cette thématique de la mort sans avoir toujours les outils adéquats, de se sentir en congruence avec eux-mêmes, avec la personne en fin de vie qu’ils accompagnent et avec les familles.