■ Etre soigné à domicile

Les personnes qui souhaitent mourir à domicile peuvent bénéficier de soins adaptés à leur état de santé et à leur lieu de vie.

Peuvent alors être sollicités, selon leurs besoins,
– une équipe à domicile,
– un réseau de soins palliatifs,
– une hospitalisation à domicile (HAD).

Les services d’aide à la personne et les services de soins à domicile sont des éléments complémentaires essentiels de la prise en charge.
Des associations en soins palliatifs peuvent également y accompagner des patients.


» Equipe à domicile 

Elle est choisie par le patient et elle est composée :

  • du médecin généraliste dont le rôle est primordial puisqu’il est le prescripteur (et à ce titre manie des thérapeutiques antalgiques) et le référent le plus proche du malade et de sa famille ; il les connait dans leur lieu de vie et dans leur contexte psycho-social.
  • les professionnels de santé libéraux ou de centres de santé.

+ Circulaire du 19 février 2002 (en application de la Loi du 9 juin 1999)

≡ Objectifs

  • Soutenir la famille dans sa globalité pendant toute la durée des soins palliatifs
  • Assurer les soins et coordonner l’interdisciplinarité
  • Proposer selon les possibilités locales le passage de bénévoles accompagnants
  • Assurer une interaction domicile-hôpital

 » Réseaux de Soins Palliatifs 

Ils permettent de coordonner les soins dans une démarche de proximité et de qualité pour des situations complexes. Ils ne se substituent pas aux équipes de soins dont ils sont complémentaires ni au médecin généraliste qui reste le prescripteur. Ils peuvent être sollicités pour des personnes atteintes de cancers, de maladies neuro végétatives, de poly-pathologies de la personne âgée.

+ Circulaire du 19 février 2002 (en application de la Loi du 9 juin 1999)

≡ Objectifs

  • Mobiliser les professionnels de proximité comme les professionnels de santé libéraux
  • Mobiliser et mettre en lien les personnes et les structures ressources, sanitaires et sociales dont le réseau dispose (l’Hospitalisation à Domicile-HAD, les Equipes Mobiles de Soins Palliatifs-EMSP, les unités de soins palliatifs-USP)
  • Mobiliser éventuellement les réseaux de prise en charge de la douleur, des personnes âgées ou de cancérologie
  • Mobiliser si nécessaire, et à la demande du médecin généraliste, des professionnels de santé tels que travailleurs sociaux, kinésithérapeutes, psychologues, ergothérapeutes par exemple et coordonner leur intervention
  • Soutenir les équipes intervenant au domicile dans le cas de situations complexes
  • Assurer le lien entre le domicile et les institutions de soins
  • S’assurer qu’une permanence de soins est en place

» Hospitalisation A Domicile  (HAD) 

« L’HAD concerne des malades atteints de pathologies graves aigües ou chroniques, évolutives et/ou instables, qui en l’absence d’un tel service, seraient hospitalisés en établissements de santé. »

+ Circulaire du 30 mai 2000 (en application de la loi du 9 juin 1999)

 ≡ Objectifs

  • Assurer des soins complexes, techniques, à condition que l’HAD ait les moyens suffisants pour y consacrer tout le temps nécessaire
  • Permettre le maintien à domicile du patient, si il le souhaite et si le contexte socio-familial le permet, pour accompagner le patient dans sa fin de vie ainsi que la famille
  • Coordonner la prise en charge en assurant la continuité de soins entre les différents intervenants à domicile à l’aide d’un dossier de transmission et faire le lien avec le médecin traitant
  • Maintenir un lien étroit avec les Equipes Mobiles en Soins Palliatifs et les médecins référents pour optimiser la prise en charge ainsi qu’avec les  structures de soins palliatifs au cas où une hospitalisation deviendrait indispensable
  • Assurer une permanence téléphonique et de soin
♥ En savoir plus

+ HAS – Comment favoriser le maintien à domicile des patients adultes relevant de soins palliatifs ?
+ Annuaire national des structures de soins palliatifs et des associations de bénévoles d’accompagnement
+ Annuaire sanitaire et social des établissements sanitaires et médico-sociaux