■ Ethique et Soins Palliatifs

ethique-sp

L’éthique s’exprime dans différents domaines et bien sûr dans la culture palliative ; elle interroge alors sur la vie, la mort, le respect de la personne et sur de nombreux principes.

La réflexion éthique suppose une réflexion individuelle et/ou collective, collégiale, un questionnement de la part de professionnels, d’accompagnants ou des personnes accompagnées.

Par exemple :

• Ce que je pense être bien est mon point de vue, mais ai-je raison ? Autrement dit, avant de poser des actes, je suis soumis à une mise en tension entre le principe de bienfaisance et de non malfaisance

• Ce que je pense être bien pour l’autre, pour le malade que je soigne ou accompagne,  avec le respect que je  dois à sa position d’acteur, sa dignité et sa vulnérabilité est mon point de vue mais ai-je raison ?

Plus concrètement, la démarche éthique nous amène à nous interroger sur des situations de soins particulières et/ou complexes, par exemple, les demandes d’euthanasie, le refus d’alimentation ou de soins, les  douleurs persistantes, l’obstination  déraisonnable.

» Cela revient à répondre à trois questions

  • Pour quoi vais-je faire cela ?
    Quelle est mon intention ? Quel est le sens de mes actions et de mes décisions ?
  • Pour qui vais-je faire cela ?
    Quelle est ma finalité ? Est ce pour l’autre ou pour moi ?
  • De quel droit vais-je faire cela ?
    Quels sont mes devoirs ?