■ Vincent Lambert

La SFAP (Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs) pense tout d’abord à M. Vincent Lambert ainsi qu’à sa famille, éprouvée depuis de longues années par une histoire douloureuse et le débat judiciaire mené. La SFAP pense également à l’équipe soignante qui accompagne ce patient dans un contexte très difficile.
Elle déplore que la situation personnelle de M. Vincent Lambert fasse l’objet de déclarations catégoriques davantage au service de causes opposées que de sa situation singulière, compliquant ainsi la tâche déjà lourde de l’équipe médicale et le vécu de ses proches.
Les adhérents de la SFAP portent des attentes et des convictions diverses.

 

Lire le communiqué de presse