■ Des valeurs communes

bene-coeur-valeurs» L’accompagnant bénévole donne beaucoup et reçoit autant

Le désir d’être utile, d’apporter du soutien moral, de créer un lien social, d’être présent dans un moment aussi singulier et intense que la fin de vie est commun aux accompagnants. Ils ont chacun une histoire de vie, une réflexion, une raison personnelle de vouloir s’engager dans ce bénévolat.

Certains ont souffert d’un manque dans la prise en charge d’un proche en fin de vie, ou au contraire ont été eux-mêmes aidants pour un ami, un parent et en ont saisi toute la valeur ; d’autres ont la conscience aiguë de l’importance de défendre certaines valeurs dans notre société.

D’horizons différents, les  accompagnants bénévoles de l’ASP sont pour moitié des personnes ayant une activité professionnelle.

» L’accompagnant bénévole en soins palliatifs n’agit ni seul ni de sa propre initiative

Il appartient à une association. Il est donc à la fois protégé par elle et à la fois, garant des valeurs qu’elle porte. Il intervient au sein d’une équipe encadrée par un coordinateur et s’engage à participer une fois par mois à un groupe de parole. Il signe un contrat moral d’engagement et la charte du bénévole.

Les associations de bénévoles sont très attachées à garantir la qualité des accompagnements par le recrutement sélectif des accompagnants bénévoles, la formation initiale et continue, la mise en place de groupes de parole obligatoires et par un encadrement de terrain réalisé par des coordinateurs.