■ Adultes – Deuil

Dans un service de soins palliatifs, là où souvent les patients terminent leur vie, il est fréquent de recevoir des témoignages de leurs conjoints, leurs parents ou leurs proches. Gérard Terrier les a rassemblés dans un recueil qui est à la fois un hommage à tous les soignants et à tous les bénévoles, et un document passionnant sur le quotidien ces services, mal connus au sein des hôpitaux.
aimer-perdre-et-grandir D’abord conçu pour accompagner les personnes touchées par le deuil, ce livre s’est vite révélé une aide remarquable pour toute situation de perte séparation, divorce, perte d’emploi… Il aide chacun d’entre nous à trouver dans l’épreuve qu’il traverse les ressources d’une croissance humaine.
apres-le-suicide A partir de très nombreux témoignages, qui sont autant de reflets de la diversité des situations, ce livre s’adresse à celui qui reste lorsque l’autre est parti, et à son entourage, si démuni pour le soutenir. Ces paroles sur l’indicible sont là pour aider le lecteur non pas à oublier, mais à nommer sa souffrance afin que la cicatrisation s’opère, lentement, en sachant que cette blessure ne guérira jamais tout à fait.
100-reponses Notre culture tend à cacher la mort. Cet évitement d’une réalité inéluctable aggrave la solitude et la souffrance de l’endeuillé. Elle entrave également son évolution psychologique lorsque, une fois passées les objectifs, il n’a plus le droit de laisser paraître sa douleur.  En une centaine de rubriques, couvrant tous les thèmes, depuis les comportements jusqu’à la théorie du deuil, Nadine Beauthéac vient à la rencontre de toutes ces interrogations que l’on n’ose pas formuler et offre ainsi un véritable soutien aux endeuillés.
dire-adieu La perte d’un être cher est toujours un choc. Dès lors, comment vivre son deuil ? Que dire aux enfants ? Comment  » tenir  » pendant et après les obsèques ? Est-il normal de souffrir autant ? Que faire lors des dates anniversaires ? Comment ne pas oublier de prendre aussi soin de soi ? Simple, concret, bienveillant, ce petit guide accompagne l’émotion du deuil, et donne des repères pour ne pas se laisser submerger tout en se sentant compris.
excusez-moi Nos contemporains ont l’épiderme sensible: ils ne supportent pas que nous parlions de mort et de deuil, mots devenus tabous pour eux. Nous ne pouvons plus évoquer ces sujets sans créer chez nos vis-à-vis un climat d’ennui et de mélancolie, voire de dépression. Si le déni social de la mort et du deuil prévaut, que dire du sort des endeuillés eux-mêmes ?  Cet ouvrage s’adresse aux personnes endeuillées et veut les aider à vivre cette étape avec sérénité. Il y est question de stratégies pour résoudre les blocages vécus dans le deuil, de l’importance des rites funéraires et des groupes de parole sur le deuil.
faire-son-deuil En proposant des réflexions et des repères pour l’accompagnement du deuil et des situations de détresse, cet ouvrage s’adresse non seulement à un public professionnel psycho-médico-social, mais aussi à la famille et à l’entourage de personnes éprouvées. Issu des questions rencontrées par l’auteur dans son travail d’accompagnement des personnes en deuil et de supervision des soignants, l’ouvrage aborde également d’autres situations de crise comme la santé fragilisée ou la perte d’un emploi.
 quand-la-mort La mort est un événement naturel, pourtant elle est souvent difficile à accepter. Alors, que dire des morts traumatiques ? Ces pertes peuvent nous couper le souffle. Nous briser les ailes. Car comment amorcer un deuil alors que nous n’avons pas eu le temps de dire « je t’aime » ou « au revoir ». Comment vivre sereinement alors que la mort de l’être cher a été injuste, violente ? Comment prendre plaisir à notre quotidien quand des images nous hantent ? Ce livre a été écrit à l’intention des endeuillés ayant vécu une perte déchirante qui les bouleverse toujours.
sur-le-chagrin Dans une première partie, Elisabeth Kübler-Ross et David Kessler nous présentent les cinq stades du deuil qui font aujourd’hui référence : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation. Ils analysent ensuite cette théorie à travers leurs expériences personnelles et professionnelles, et l’illustrent de nombreux exemples vécus. Au fil des chapitres, ils abordent ainsi divers aspects du deuil : la tristesse, les hallucinations, les rêves, les enfants, la guérison, l’isolement, jusqu’au sujet délicat des relations sexuelles durant le deuil…
lun-sans-lautre  Quels sont les problèmes psychologiques que posent la séparation et le deuil ? Comment les surmonter ?La confrontation au deuil : typologie des comportements et des réactions au deuil : enfermement, dépression, rebond.Et au-delà de ces manifestations : étude des conséquences psychologiques profondes du deuil. Il y a nécessairement réaménagement de l’existence. Toute forme de séparation, suppose un deuil. L’aptitude à perdre se développe dès l’enfance : accepter de perdre pour mieux vivre. Comment surmonter les pertes ? études de cas, et conseils pour les proches.
vivre-le-deuil Accepter le deuil est la seule voie de cicatrisation possible, légitime et nécessaire, qu’il faut pouvoir emprunter si l’on veut justement, un jour, sortir du deuil. Répondant à des questions fondamentales et tenant compte des évolutions récentes tant sur le plan de l’accompagnement des mourants (Loi Leonetti) que sur l’évolution des rituels (il y aujourd’hui une vraie recherche de rituel pour la cérémonie), ce guide psychologique pour les personnes endeuillées et leur entourage dit et analyse la déchirure. Il permet de savoir à quel point ce que l’on traverse est normal et comment s’en sortir.